En 40 ans les recherches artistiques de Kazik Gasior, sculpteur, ont été diverses et variées. Ses moyens d’expression (formes, matériaux) ont évolué. Ces dernières années, c’est la différence qui le préoccupe, différence et les relations entre deux univers que tout oppose: bois- pierre, pierre- bois: l’un végétal, l’autre minéral; l’un doux et chaleureux, l’autre froid et rugueux; l’un où la veine de la vie pulse, l’autre inerte, morte. Pourtant, dans les sculptures de Kazik Gasior l’un fait partie de l’autre. Dans ce dialogue de deux univers opposés, on se croise, on s’entremêle, on se provoque, on se dévore, on se déchire mais on joue aussi, on danse, on chante, on se respecte, on coexiste. Et c’est souvent la relativité des forces qui ressort dans ces relations passionnées, complexes. Quelquefois, c’est l’ambre, matériau à mi-chemin entre règne végétal et minéral, qui intervient comme médiateur. Ce mystérieux fossile aux vertus régulatrices d’énergie sait parfaitement bien calmer les tensions et les conflits propres aux relations bois-pierre. C’est une confrontation, éternelle course entre la vie et la mort où il n’y a pas de vainqueur.. Ainsi, le rapport de forces se trouve neutralisé, permettant donc à ces deux matériaux antithétiques de ne former qu’un: le boispierre.

Réalisation : Antoine Gasior

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now